RECHERCHER

Loïc Lepage : une retraite sans famiente

Loïc Lepage : une retraite sans famiente

À la question « Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur ? », Loïc Lepage répond : « Un tour du monde à la voile, sans GPS, en solitaire et sans escale ». Soutenu par ses proches, il se lancera dans l’aventure, en 2018, à bord de son Nicholson 32, un bateau mis à l’eau en 1976.

C’est en participant à la Golden Globe Race, course imposant les mêmes conditions de navigation que dans les années 1950, que ce grand sportif va voguer vers son rêve. Quand certains ne savent pas rentrer chez eux sans GPS, c’est le tour du globe que ce Vannetais de 60 ans s’apprête à réaliser, sans aucune aide à la navigation. Seul, avec son sextant, son baromètre, ses 200 litres d’eau et une réserve de livres, il espère accomplir sa boucle en huit mois. À l’ère de l’hyperconnexion, c’est sans électronique qu’il devra vivre son aventure. Mais avant le départ la magie des réseaux sociaux a opéré : via Facebook un Suisse a proposé de lui prêter une montre mécanique des années 1960 ! Pour souhaiter bon vent à ce marin téméraire et contribuer à son épopée n’hésitez pas à crowdfunder sur sa page « kisskissbankbank.com ». Les plus généreux d’entre vous aurons même l’honneur de voir inscrit leur nom sur la coque du navire.

lepage.hervis@orange.fr

Retrouvez Loic Lepage sur :

Facebook

Thème identique

Laisser un commentaire